top of page

Vous saurez tout... sur l'épilation du maillot !

Parce que dire que le sujet est sensible est un pléonasme, qu'on évite généralement d'en parler de manière décomplexée et que par conséquent il y a beaucoup de fausses croyances, d'idées reçues et de mauvaises connaissance de cette technique.



Pour commencer, un peu d'histoire :


On a souvent tendance à penser que l'épilation du maillot est une habitude relativement récente, pourtant l'histoire nous apprends que même avant l'antiquité, dans presque toutes les civilisation, les femmes et même les hommes considéreraient une peau lisse comme signe de beauté voir de signe extérieur de richesse et a défaut le poil comme signe d'animalité et d'impureté.


On a retrouvé ainsi des outils rudimentaires dans les sépultures de la préhistoire servant de pinces à épiler.En Mésopotamie, l'épilation était obligatoire pour les rois et les reines avec dès techniques à la cire et au citron proche de notre actuelle épilation orientale.

On sait aussi que les Égyptiens, que ce soit les pharaons ou leurs femmes s'épilaient intégralement.

Chez les Grecs, c'était la corporation des barbiers qui s'occupait d'épiler les citoyens du plus riche aux esclaves.



Pour les Romains, c'est au thermes que les séances d'épilations avaient lieu avec des techniques de brulage du poil à la coquille incandescente et à la résine de pin. Ces techniques, vont durer jusqu'au moyen age, puis se perdre jusqu'aux croisades, où les chevaliers vont rencontrer en Orient des femmes épilées et réimporter ainsi avec eux cet usage.

La renaissance marque le grand retour de l'épilation pubienne très appréciée de la noblesse qui cherche a transformer ( à élever) le corps humain au delà son animalité, il était tendance aussi à l'époque de s'épiler largement le front et de faire fondre ses poils avec des teintures à base de vinaigre et même d'arsenic !


Nous arrivons enfin au 20ème siècle, où la fin de la 1ere guerre mondiale marque une 1ère révolution des mœurs quant au corps de la femme, la sortant de son carcan social et moral : les décolletés s'élargissent, les bras se dénudes, les robes se raccourcissent. C'est aussi l'avènement des congés payés et donc de la mode balnéaire exposant jambes et aines, les femmes occidentales renouent peu à peu avec l'épilation du maillot.

Les années 50-60 renforceront ce phénomène avec une jeunesse en rupture profonde avec les codes sociaux des ainés.


Puis les années 70-80 avec l'entrée massive des femmes sur le marché du travail imposera une certaine forme de pression esthétique sur les femmes, renforcée par les médias de l'époque.

Enfin les années 90 à nos jours termineront de populariser l'épilation et le maillot en particulier. L’avènement d'internet, avec la démocratisation de l'industrie du cinéma x, renforcé par la mode, comme par exemple l'énorme succès du string, qui devient le sous vêtement féminin le plus vendu. L'épilation intégrale du maillot devient alors très vite plus qu'une mode mais un standard, et une quasi référence de la séduction sexuelle.


Ces codes sont maintenant très installés dans nos sociétés occidentales et l'absence de pilosité est perçue à tord ou à raison comme un critère indispensable de séduction et d'hygiène par les femmes mais aussi par une part grandissante d'hommes.



Ensuite, parlons style !




Chaque femme à ses envies en matière d’épilation du maillot. Classique, brésilien, ticket de métro, intégrale, l'épilation du pubis peut même parfois être un choix compliqué…









1) Le maillot classique : Sans doute le plus facile et le plus rapide à obtenir. On épile simplement ce qui pourrait se voir « hors du maillot », c’est-à-dire les poils au-dessus et de part et d'autre du pubis et au niveau de l’aine. A la cire (sans bande) cette opération vous prendra habituellement 15min.


2) Le maillot américain ou ticket de métro. Avec son nom à la fois clair et amusant, cette épilation permet de créer au niveau du pubis un rectangle au niveau du bas du pubis, qui à la forme d'un ticket de métro, sans oublier le plus souvent de bien épiler le contour des grandes lèvres. Cette forme d’épilation du maillot est plébiscitée car elle reste facile à entretenir et donne un résultat bien net même avec des sous vêtements échancrés. Cette prestation à la cire sans bande dure à peu près 20 minutes en moyenne.


3) Le maillot brésilien L'épilation maillot brésilien est une autre forme d’épilation du maillot qui contrairement au ticket de métro, permet de créer non pas un rectangle mais un petit triangle sur le pubis. S'y ajoute ensuite deux possibilités : soit on épile également les poils des grandes lèvres et du pourtour de l'anus afin que la pointe du triangle s'arrête juste au-dessus de la vulve. Soit on laisse une fine bande de poils. Comptez en général 20 min pour une épilation à la cire sans bande chez votre esthéticienne.


4) Le maillot intégral: La description en est assez simple, c'est 0 poil restant, que se soit sur le pubis, les lèvres et aussi le sillon interfessier. Très populaire depuis les années 2000, beaucoup de femmes l’apprécie pour l'impression de "fraicheur" qu'il permet, On ne vous apprend rien en vous disant que les poils (où qu’ils soient !) retiennent les odeurs ! Alors forcément, lorsque l’on opte pour l’épilation du maillot intégrale, on se sent plus fraîche. (mais ne vous y trompez pas : un pubis épilé mais parfaitement entretenu est tout aussi hygiénique qu’un maillot non épilé.) Il faut en tout environ 30 min pour vous rendre toute douce et lisse avec une cire sans bande et dans le plus strict respect des bonnes pratiques, en particulier en matière d’hygiène, indispensable surtout sur cette zone!


Abordons enfin l'aspect technique !


La préparation de la peau est fondamentale, peu importe la technique choisie. Au-delà d'une hygiène intime raisonnée, je vous invite aussi pour faciliter l’épilation du maillot, de pratiquer un gommage. En effet L’action gommant devrait permettre d’éviter les poils sous peau et adoucir l’épilation. Enfin il faut aussi bien hydrater la peau pour l’assouplir, Il est conseillé de tailler ses poils au préalable s’ils sont trop longs, pour éviter qu’ils ne se cassent.

Avant le début de épilation, quelle que soit la méthode choisie, on prend soin de désinfecter sa peau idéalement avec une solution savonneuse détergente désinfectante adaptée aux muqueuses. On répète ce geste à la fin de l’épilation.



1 ) le rasoir et la crème dépilatoire

L’épilation du maillot au rasoir est la méthode la moins douloureuse. En effet, la zone du maillot reste sensible. Le rasoir permet d’éviter d’avoir mal mais reste déconseillé car il favorise l’apparition de petits boutons et de démangeaisons, car le poil a tendance à repousser sous la peau. De plus le bulbe étant conservé et le poil simplement cassé, il va pousser plus dru vous serez "piquante" en 2 à 3 jours.

On peut opter pour la crème dépilatoire pour l’épilation du maillot. Indolore, la crème dépilatoire agit en quelques minutes et se retire à l’aide d’une spatule. En revanche, la repousse des poils est presque aussi rapide qu’avec le rasoir et l’odeur est souvent très désagréable.


2) l’épilateur électrique

Pour les plus pudiques, elle permet de pratiquer son épilation seule, à la maison. Cette technique est toutefois assez douloureuse, surtout les premières fois. L’épilateur agit comme des pinces à épiler et arrache le poil avec le bulbe. La repousse est donc lente et le poil s’affine au fur et à mesure des épilations. L’épilateur électrique est donc plus indiqué et utilisé en réalité pour les finitions d’une épilation à la cire.


3 ) pour trois semaines de douceur : l’épilation à la cire chaude

L’épilation à la cire chaude est la méthode conseillée pour affiner le poil, pour une épilation parfaite et plus de tranquillité. Délicate, cette technique est difficile à réaliser soi-même, bien qu’il existe de nombreux produits à la cire pour s’épiler à la maison. On conseille toujours d’aller chez l’esthéticienne pour un résultat optimal. Elle dessinera la forme d’épilation désirée et commencera le processus d’habituation de la peau. On applique généralement du talc sur la zone avant l’épilation, pour que la cire adhère mieux au poil et éviter de passer plusieurs fois au même endroit. On évite ainsi tout risque de brûlure. 72 heures après il est conseillé de faire un gommage, qui permettra aux petits poils que la cire n’a pas attrapés de sortir et de les retirer à la pince dans les jours qui suivent. Ensuite, il faut éviter les retouches pour une repousse uniforme. L’épilation à la cire promet environ trois semaines de tranquillité et des poils réellement de lus en plus fin et discrets.



Prête pour tenter la douceur en mode durable ? prenez rendez-vous en ligne.


4) l'épilation définitive

Au laser ou à la lumière pulsée, cette technique d’épilation semi-définitive promet de faire disparaître la majorité des poils en fonction de votre phototype et de la coloration de vos poils. L’épilation définitive nécessite un certain budget et peut être assez douloureuse selon la technique. Il subsiste souvent quelques poils pour lesquels pour les plus brunes d'entre-vous une séance d'épilation mensuelle restera indispensable pour une peau réellement sans poils.







67 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page